Nouvelles
du hockey

Red Lions|23.08.2019

CE 2019 – les Red Lions et 7200 supporters en liesse se qualifient pour la finale !

>>>Voir toutes les photos

Plein à craquer !  C’était un stade comble qui assistait à la deuxième demi-finale des Championnats des Belfius EuroHockey Championships, entre les Red Lions et l’Allemagne. La Red Tribe, composée habituellement d’une centaine de personnes bien en voix, avait soudain 7000 collègues bruyants en plus !

Dans un début de match nerveux, la balle changeait souvent de côté, avec peu d’occasions franches de part et d’autre. L’Allemagne avait plus de possession de balle, mais la Belgique avait les entrées de cercle les plus dangereuses. Sur le premier PC belge, le sleep de Tom Boon s’écrasait contre la latte. Au bout de 15 minutes, le score était encore de 0-0, mais la menace Red Lions s’accentuait.

Et elle se poursuivait en début du deuxième quart. Mais sur une balle mal défendue par les Belges, Mathias Grambusch récupérait celle-ci à droite, plaçait puissamment la balle devant le but, où le sniper Christopher Rühr concluait impitoyablement.  Un peu contre le cours du jeu, c’était 0-1 pour les Allemands. Ils avaient prouvé qu’ils étaient d’une efficacité redoutable dans le cercle. Un peu plus tard un push d’Hendrickx était bien arrêté par le gardien allemand, pendant que nos adversaires demeuraient vivaces. A la 26ème minute, les Lions prenaient une douche froide, lorsque Florian Fuchs, laissé seul au second poteau, inscrivait le 0-2 au marquoir, après un beau travail préparatoire de Rühr. La Belgique semblait accuser le coup et tentait de sortir peu à peu du trou. Mais à la toute fin de la première mi-temps, après une autre perte de balle évitable, l’Allemagne se montrait à nouveau menaçante. Heureusement, le tir allait sur le côté. A la pause, l’Allemagne menait 0-2.

Après la pause les Lions revenaient sur le terrain avec une énergie renouvellée et repartaient immédiatement à l’attaque. Le troisième PC pour la Belgique ne donnait rien, le sleep d’Hendrickx volait à côté. Les Allemands défendaient à merveille, ce n’était pas facile pour les Lions de passer à travers le mur noir.  Mais les Lions restaient patients et continuaient à développer leur jeu et à récolter les penaltys. Malheureusement, la visière de Hendrickx n’était pas bien ajustée, son tir ne donnait rien. D’un autre côté, les Allemands obtenaient également deux corners, qui ne donnaient rien non plus, entre autre grâce à Vincent Vanasch, qui avait vu que les Allemands avaient arêtés la balle de la main. Heureusement, car sur cette phase l’arbitre avait accordé un stroke. L’arbitre vidéo donnait raison à Vanasch et annulait le stroke. Et puis vint le bon penalty corner pour les Lions. Tom Boon, et non Alexander Hendrickx cette fois-ci, envoyait un tir puissant entre les jambes de Aly, le gardien allemand. Le stade explosait ! C’était 1-2. Une minute plus tard, lors d’un nouveau corner pour les Allemands, “The Wall” montrait tout son talent. Du stick Vanasch sortait la balle du coin de son but. Après 45 minutes de jeu, l’Allemagne menait toujours 1-2 dans cette demi-finale passionnante. Les Lions et leur public avaient encore 15 minutes pour faire la différence.

Avec beaucoup de patience, les Belges se lançaient à l’assaut du but adverse, mais la défense allemande résistait. Mais trois PC plus tard, les Lions obtenaient enfin ce qu’ils méritaient : le tir puissant de Nicolas De Kerpel allait mourrir sur la planche. C’était 2-2 et ce n’était pas encore fini. Victor Wegnez était déchaîné. Il partait seul dans le cercle allemand et concluait d’un revers magistral dans le toit du but (3-2). Un goal de classe mondiale pour le jeune Bruxellois ! A 4 minutes du coup de sifflet final, les Allemands retiraient leur gardien de but au profit d’un onzième joueur de champ. Les Belges allaient en profiter. D’un lob magistral Loick Luypaert trouvait Cédric Charlier à l’entrée du cercle adverse. Celui-ci contrôlait joliment, avant de marcher dans le goal balle au stick. Le 4-2 était au marquoir et y resterait jusqu’à la fin. Quelle explosion de joie ! Quelle communion avec le public ! Quelle FÊTE !!!

Les champions du monde n’ont jamais douté. Ils sont toujours restés calmes et n’avaient de cesse de menacer la défense allemande, portés par les milliers de supporters dans leur dos. La victoire était au bout ! Il ne leur reste maintenant plus que 1 match, une finale, ce samedi à 20h30. Mettons-nous tous derrière nos Lions ! Dans le stade, pour ceux qui ont un ticket (la journée est ‘sold out’), ou derrière votre poste de télévision pour les autres (Eleven Sport, Sporza of RTBF).